Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sénat
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

L'UNEF visée

Un amendement permettant de dissoudre une association faisant des réunions non mixtes racisées adopté par le Sénat

Les sénateurs l'ont adopté à l’unanimité, hier soir, jeudi 1er avril

Les sénateurs ont adopté à l’unanimité, jeudi soir, un amendement dans le cadre du projet de loi contre le séparatisme.

"Cet amendement crée un nouveau motif permettant au gouvernement de dissoudre une association par un décret pris en conseil des ministres. Il vise les associations ou groupements de fait « qui interdisent à une personne ou un groupe de personnes à raison de leur couleur, leur origine ou leur appartenance ou non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée de participer à une réunion »" explique Le Monde.

 Stéphane Le Rudulier (Les Républicains, sénateur des Bouches-du-Rhône) a expliqué viser« les journées non mixtes interdites aux blancs »,  L’exposé des motifs de l’amendement cible les « associations racistes et dangereuses pour l’intérêt général » et les réunions « interdites aux blancs organisées par l’UNEF » ajoute Le Monde.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !