UMP : une "motion de censure" sera déposée contre la politique économique de François Hollande | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Jean-François Copé déclare dans Les Échos que l'UMP va "déposer une motion de censure à l'Assemblée".
Jean-François Copé déclare dans Les Échos que l'UMP va "déposer une motion de censure à l'Assemblée".
©Reuters

Opposition

UMP : une "motion de censure" sera déposée contre la politique économique de François Hollande

Jean-François Copé estime que "François Hollande doit immédiatement changer de politique économique".

L'opposition se rebiffe… une fois de plus. L'UMP devrait ainsi déposer "dans les prochaines semaines à l'Assemblée nationale" une motion de censure contre la politique économique du gouvernement. C'est en tout cas ce qu'assure le président du parti Jean-François Copé dans un entretien accordé au quotidien économique Les Échos ce jeudi précisant que "François Hollande doit immédiatement changer de politique économique".

L'idée est de pousser le président de la République à changer immédiatement" de cap. Jean-François Copé affirme en effet que si l'objectif des 3% de déficit public en 2013 ne peut finalement être tenu comme l'avait pourtant annoncé un temps le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, c'est "en raison des options folles que le président Hollande a prises" expliquant qu'il s'agit là du "véritable aveu de son échec".

Le président de l'UMP précise ses idées en déclarant au journal français que "le tour de vis fiscal de l'automne a tué l'économie et cassé la croissance, comme nous l'avions prédit".

Le remède aux problèmes économiques de l'Hexagone serait donc pour commencer de diminuer la dépense publique mais aussi baisser les allégements de charge tout en relevant la durée légale du travail. Jean-François Copé déclaré ainsi qu'"il faut repenser le périmètre de l'action de l'Etat en ouvrant des missions au privé. Il faut changer le système d'aides aux entreprises : réduisons les allégements de charges en même temps que l'on relève la durée légale du travail. Une hausse du temps de travail qui doit bien sûr concerner aussi les fonctionnaires. Avec tout cela, les Français verront le retour vers la croissance, la hausse du pouvoir d'achat et la baisse du chômage".

Lu sur Les Échos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !