Ukraine : l'Union européenne suspend les négociations sur les visas avec la Russie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Ukraine : l'Union européenne suspend les négociations sur les visas avec la Russie
©

Mise au point

Ukraine : l'Union européenne suspend les négociations sur les visas avec la Russie

Les dirigeants européens se sont accordés sur une stratégie progressive de sanctions, en trois étapes, pour contraindre la Russie à "négocier" une sortie de crise en Ukraine.

Les dirigeants européens ont décidé de suspendre les négociations sur les visas avec la Russie et menacé de prendre davantage de sanctions, notamment économiques, si la situation continuait à se détériorer en Ukraine. Ce jeudi, à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a indiqué que les dirigeants s'étaient accordés sur une stratégie progressive de sanctions, en trois étapes, pour contraindre la Russie à "négocier" une sortie de crise en Ukraine. Qui plus est, l'Union européenne a jugé "illégale" la décision du parlement local de Crimée de demander le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie. Le Parlement ukrainien quant à lui, va engager une procédure de dissolution du parlement de la Crimée, a annoncé le président ukrainien par intérim. 

Plus tôt ce jeudi, la Maison-Blanche a, de son côté, également mis en place des restrictions de visas à l'encontre de "ceux qui menacent la souveraineté de l'Ukraine". Barack Obama a aussi signé un décret qui autorise des gels d'avoirs. Par ailleurs, les ministres des Affaires étrangères russe et américain se sont rencontrés à Rome. A la suite de quoi, Sergueï Lavrov a déclaré qu'il "n'y avait pas d'accord sur l'Ukraine". John Kerry avait souligné, au cours de cet entretien d'une quarantaine de minutes, l'importance que les États-Unis attachaient au fait que "les Russes parlent directement aux Ukrainiens", selon des sources diplomatiques américaines.

Sur place, Pavel Goubarev, le leader pro-russe, a été arrêté à Donetsk, fief électoral russophone du président déchu Vicktor Ianoukovitch. Le parquet général ukrainien avait ouvert une enquête le visant pour "atteinte à l'intégrité territoriale". Dans la matinée, la police ukrainienne avait déjà délogé les manifestants pro-russes qui occupaient l'administration régionale de Donetsk.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !