Turquie : au moins 6 policiers tués et une vingtaine de blessés dans un attentat à la bombe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une voiture piégée a percuté volontairement un véhicule transportant des forces spéciales.
Une voiture piégée a percuté volontairement un véhicule transportant des forces spéciales.
©Reuters

Terrorisme

Turquie : au moins 6 policiers tués et une vingtaine de blessés dans un attentat à la bombe

Une forte déflagration a été entendue près de la principale gare routière de la ville de Diyarbakir au passage d'un car de police, expliquent les autorités locales.

Selon les premières informations communiquées par les autorités locales, un attentat à la bombe a été perpétré jeudi 31 mars à Diyarbakir, la principale ville du sud-est de la Turquie, dont la population est majoritairement kurde. Un premier bilan fait état de 6 policiers tués, et de 23 personnes blessées.

Une forte déflagration a été entendue près de la principale gare routière de la ville au passage d'un car de police, expliquent également les autorités. Cet attentat a été perpétré alors que le Premier ministre Ahmet Davutoglu devait effectuer une visite dans cette ville vendredi 1er avril. 

Une voiture piégée a percuté volontairement un véhicule transportant des forces spéciales à proximité d’un terminal de bus. Parmi les victimes, se trouvaient trois membres des forces spéciales qui mènent depuis plusieurs mois des opérations contre les rebelles kurdes dans le Sud-Est de l’Anatolie, notamment dans plusieurs quartiers de Diyarbakir. 

>>>> À lire aussi : Quand la Syrie risque de faire boum : la Turquie ET l’Arabie saoudite envisagent l’envoi de troupes au sol (mais pas du tout de manière concertée…)

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !