Tuerie de Chevaline : un homme de 48 ans placé en garde à vue | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Tuerie de Chevaline : un homme de 48 ans placé en garde à vue
©

L'enquête avance

Tuerie de Chevaline : un homme de 48 ans placé en garde à vue

Cette arrestation fait suite à la diffusion du portrait-robot d'un motard vu à proximité de la scène de crime.

Un homme de 48 ans, vivant en Haute-Savoie, a été interpellé et placé en garde à vue mardi, dans le cadre de l'affaire de la tuerie de Chevaline, dans laquelle quatre personnes, dont trois Britanniques, ont été tuées,indique BFMTV. Le suspect correspondrait au portrait-robot d'un motard présent sur le lieu du crime et diffusé par la gendarmerie. 

Le suspect a été arrêté vers 10 heures dans les environs d'Annecy. "Personne ne crie victoire, il n'y aucune certitude quant à un lien avec la tuerie", a expliqué à France 2 le procureur d'Annecy, Eric Maillaud. Cette arrestation est "le fruit des témoignages recueillis" après la diffusion de ce portrait-robot en novembre 2013, a-t-il précisé.

Selon France 3, l'individu ne serait pas connu des services de police. "Il est décrit par les enquêteurs comme un marginal, marié mais vivant en ermite, amateur d'armes à feu et collectionneur", rapporte France TV Info. Dans cette affaire, la piste familiale a longtemps été privilégiée. Cette interpellation pourrait relance l'hypothèse d'un acte isolé. 

Le 5 septembre 2012, Saad al-Hilli, un ingénieur britannique d'origine irakienne, sa femme et sa belle-mère, ainsi qu'un cycliste français ont été tués par balles sur une route de montagne, dans cette petite commune de Haute-Savoie.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !