Très fort recul des crédits immobiliers au premier semestre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Très fort recul des crédits immobiliers au premier semestre
©

Décrochage

Très fort recul des crédits immobiliers au premier semestre

Le montant des crédits accordés par les banques a chuté de 33,1% par rapport à 2011.

Le montant des crédits immobiliers accordés par les banques a reculé au premier trimestre 2012 de 33,1% par rapport au semestre correspondant de 2011, selon une étude de l'Observatoire Crédit Logement/CSA publiée aujourd'hui.

Selon Michel Mouillart, professeur d'économie à l'Université Paris-Ouest et auteur de l'étude, cet effondrement s'explique par trois raisons : la baisse de la demande, la disparition des aides publiques (comme le prêt à taux zéro PTZ dans l'ancien) et la réduction de l'offre de crédit en raison des problèmes de refinancement des banques.

Pourtant, le taux des crédits immobiliers se maintient à un niveau très bas. Les taux d'intérêt reculent depuis mars et ne sont plus très loin de leur plus bas niveau historique depuis 1945 (3,25% en moyenne) atteint en novembre 2010. Ils se sont établis en moyenne à 3,59% en juin, contre 3,97% par exemple en janvier, perdant 36 points de base en quatre mois, selon Crédit Logement.

Pour l'ensemble de l'année 2012, les crédits immobiliers accordés par les banques devraient être compris entre 110 à 120 milliards d'euros, soit une baisse de près de 25% à 30% par rapport à 2011 (160 milliards), loin du record absolu de 2007 (170,2 milliards), estime l'auteur de l'étude.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !