Taxe à 75% : des cadres fuient déjà la France | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Taxe à 75% : des cadres fuient déjà la France
©

Sauve qui peut

Taxe à 75% : des cadres fuient déjà la France

Plusieurs grands groupes industriels français délocalisent leurs cadres et dirigeants, ou baissent leur rémunération.

« Faire venir un cadre de haut niveau et le baser en France, c'est devenu mission impossible », explique le patron d'un groupe de luxe. En cause : la taxe de 75% sur les revenus de plus d'un million d'euros voulue par François Hollande. Selon le Figaro, elle entraîne d'ores-et-déjà une fuite des cadres vers l'étranger.

« J'avais recruté trois cadres américains à Paris, explique le PDG d'un groupe industriel du CAC40. Ils sont partis. Ils exercent les mêmes fonctions, mais sont basés ailleurs.»« Cette mesure va freiner l'attractivité de la place de Paris », déplore un autre grand nom du luxe.

Londres fait partie des destinations privilégiées des entreprises qui délocalisent leurs cadres. La liste d'attente au lycée Charles de Gaulle à Londres a ainsi augmenté de plus de 700 demandes après le 6 mai, selon un diplomate.

D'autres sociétés préfèrent laisser passer l'orage et attendre que les modalités de la taxe soient connues avant de réagir. En attendant, elles gèlent le bonus de leurs employés, dans le cas où la mesure s'appliquerait dès 2012. Leur espoir : quelle soit bloquée par le Conseil constitutionnel.

Dans tous les cas, certains ont annoncé ne vouloir faire aucun cadeau à l'Etat. Si la taxe est votée, ils ne seront payé qu'un million d'euros par an... pas un centime de plus.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !