Suspension du mouvement de grève SNCF : la CFDT annonce une trêve pour le baccalauréat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Suspension du mouvement de grève SNCF : la CFDT annonce une trêve pour le baccalauréat
©JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Un petit bac ?

Suspension du mouvement de grève SNCF : la CFDT annonce une trêve pour le baccalauréat

La CFDT a annoncé, mardi 12 juin, qu'elle appellerait les cheminots à suspendre le mouvement de grève sur les RER et TER pendant les épreuves du baccalauréat. Les autres syndicats sont en colère.

La CFDT a ainsi annoncé ce mardi 12 Juin qu'elle souhaitait suspendre le mouvement de grève des cheminots débuté le mardi 3 avril, le temps des épreuves du baccalauréat.  Les lycéens et l'ensemble des franciliens auront ainsi accès au TER et RER le 18 et 22 juin. 
Le secrétaire général adjoint Sébastien Mariani a ainsi déclaré qu'ils ne souhaitaient pas pénaliser les jeunes de banlieues : "Les jeunes qui prennent le train pour le bac viennent souvent de milieux plus défavorisés. On ne voudrait pas les pénaliser, ce serait contraire avec l'esprit de notre mouvement. Nous souhaitons l'amélioration du service public". Elisabeth Borne, ministre des Transports  interrogée ce mardi 12 juin au micro de France Info, sollicitait fermement les organisations syndicales: "La semaine prochaine, où on a plus de 700.000 candidats qui vont passer le bac, j'appelle vraiment les syndicats à prendre leurs responsabilités. Perturber les épreuves du bac, ce n'est pas défendre le service public". Elle semble avoir été entendue par quelques-uns.

La grève poursuivra ensuite son mouvement

Suite au verdict annoncé, les quatre partenaires de l'intersyndicale unis dans le mouvement de grève ont exprimé leur mécontentement. Ce mercredi 13 juin, l'ensemble des organisations syndicales se retrouvent pour une réunion qui promet d'être tumultueuse.

"Ce n'est pas une suspension du mouvement (de grève), ce n'est pas une sortie de l'intersyndicale", a tenu à préciser Didier Aubert le secrétaire général de la CFDT-cheminots qui ne veut pas que son syndicat paraisse flancher dans la dernière ligne droite du marathon. La CGT compte, elle propose de poursuivre le mouvement après le 28 juin. L'unité syndicale, qui avait tenu jusqu'à ce 29e jour de grève, semble très fragilisée, de quoi compliquer la poursuite du mouvement."

Mardi 12 juin sur France Info, Élisabeth Borne, la ministre des Transports, interpellait les organisations syndicales: "La semaine prochaine, où on a plus de 700.000 candidats qui vont passer le bac, j'appelle vraiment les syndicats à prendre leurs responsabilités. Perturber les épreuves du bac, ce n'est pas défendre le service public". Elle semble avoir été entendue par quelques-uns.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !