Suisse : de nombreuses femmes ont porté plainte pour des agressions sexuelles commises à Zürich le soir du Nouvel An | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
A Zürich, environ 120 000 personnes étaient rassemblées autour du lac de la ville.
A Zürich, environ 120 000 personnes étaient rassemblées autour du lac de la ville.
©Reuters

Fléau

Suisse : de nombreuses femmes ont porté plainte pour des agressions sexuelles commises à Zürich le soir du Nouvel An

En Allemagne, dans la seule ville de Cologne, plus de 120 plaintes ont été enregistrées la même nuit, dont deux pour des viols.

La police de la ville de Zürich a annoncé ce jeudi que plusieurs femmes ont porté plainte à la suite d'agressions sexuelles commises dans la nuit de la Saint-Sylvestre, parallèlement aux faits survenus le même soir dans plusieurs villes d'Allemagne. "Plusieurs plaintes pour vols et agressions sexuelles ont été déposées", indique la police dans son communiqué. Près de 25 vols ont été signalés pendant la nuit du 31 décembre, alors qu'environ 120 000 personnes étaient rassemblées autour du lac de la ville.

La police qui enquêtait d'abord sur les vols a découvert que plusieurs victimes avaient aussi fait état d'agressions et de violences sexuelles. Une demi-douzaine de femmes ont déclaré avoir été encerclées et forcées à des attouchements par "plusieurs hommes à la peau sombre", qui s'étaient mêlés à la foule. "C'est un scénario un peu identique" à ce qui s'est passé à Cologne et dans d'autres villes allemandes, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police, Margo Cortesi.

Ce dernier a toutefois précisé que le nombre des victimes n'était pas comparable avec les dizaines de femmes ayant accusé des migrants de les avoir agressées en Allemagne. Dans la seule ville de Cologne, plus de 120 plaintes ont été enregistrées, dont deux pour des viols. La police zurichoise, qui a ouvert une enquête, a lancé un appel à témoins et demandé à d'éventuelles autres victimes de venir porter plainte. La police a précisé que la plupart des plaintes avaient été déposées dans les dernières 24 heures.

Lu sur AFP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !