Stockage des déchets nucléaires : un éboulement fait un mort et un blessé grave sur le site de Bure | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Selon les secours, les deux victimes se trouvaient sous terre.
Selon les secours, les deux victimes se trouvaient sous terre.
©Reuters

Accident

Stockage des déchets nucléaires : un éboulement fait un mort et un blessé grave sur le site de Bure

L'accident est survenu sur le site du projet Cigéo, conduit par l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires, qui doit recevoir les déchets les plus radioactifs.

Un éboulement sur le futur site d'un laboratoire souterrain dédié au stockage des déchets nucléaires a provoqué un mort et un blessé grave ce mardi à Bure, dans la Meuse. Selon les secours, les deux victimes se trouvaient sous terre. 

L'accident est survenu sur le site du projet Cigéo, conduit par l'Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires), qui doit recevoir les déchets les plus radioactifs (3% du total des déchets nucléaires) à des centaines de mètres sous terre. Selon Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires, jamais un tel accident ne s'était produit sur ce site. 

Comme le rappelle le journal Le Monde, la ministre de l’écologie et de l’énergie, Ségolène Royal, a rendu le 15 janvier son verdict sur le coût global du projet Cigéo, qui faisait l’objet de chiffrages divergents, en fixant son évaluation à 25 milliards d’euros. "Le coût afférent à la mise en œuvre des solutions de gestion à long terme des déchets radioactifs de haute activité et de moyenne activité à vie longue est évalué sur une période de cent quarante ans à partir de 2016", précise un arrêté signé le 15 janvier par la ministre.

 
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !