Sortie de la Grèce de l'euro : quel coût pour les Européens? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Sortie de la Grèce de l'euro : quel coût pour les Européens?
©

Dommages collatéraux

Sortie de la Grèce de l'euro : quel coût pour les Européens?

Des analystes d'UBS ont chiffré le coût de la sortie de Grèce de la zone euro pour le contribuable européen.

De nombreux analystes tentent aujourd’hui de chiffrer les coûts d’une sortie de la Grèce de l’euro.

Les analystes d’UBS ont livré leurs conclusions : pour eux la Grèce ne quittera pas la zone euro mais aura besoin d’une deuxième restructuration de sa dette pour la maintenir sous contrôle. Ceux-ci ont tenté de chiffrer le coût de cette sortie pour le contribuable européen.

Les Européens ont prêté sous diverses formes à la Grèce : l’exposition totale est actuellement de 181 milliards d’euros. La réduction d’un tiers de cette dette se traduirait par une perte de 60 milliards pour les Européens soit 0,5 du PIB (Produit intérieur brut). Et si on la réduit de moitié, la perte sera de 91 milliards soit 0,7% du PIB de la zone euro.

Mais si la Grèce sort de la zone euro, ces coûts pourraient quadrupler. La dette publique de la Grèce est aujourd’hui libellée en euro. Mais si sa devise est dépréciée de 50% , le PIB grec sera également divisé par deux. La conséquence directe sera donc que la dette rapportée au PIB sera multipliée par deux. Ainsi pour réduire ce rapport d’un tiers, il faudra faire une coupe de deux tiers dans la dette. Soit une perte doublée pour les investisseurs.

Le coût pour les Européens serait alors de 121 milliards d’euros  et non plus de 60 milliards.

Lu sur Business Insider

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !