Soldat tué à Londres : pour Tony Blair, il y a un "problème au sein de l'islam" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Tony Blair est revenu sur le meurtre du soldat Lee Rigby par des islamistes radicaux à Londres.
Tony Blair est revenu sur le meurtre du soldat Lee Rigby par des islamistes radicaux à Londres.
©Reuters

Sonnette d'alarme

Soldat tué à Londres : pour Tony Blair, il y a un "problème au sein de l'islam"

L'ex Premier ministre britannique a décrit l'idéologie derrière le meurtre de Lee Rigby comme "profonde et dangereuse" dans une tribune publiée ce dimanche.

C'est pour beaucoup d'observateurs britanniques l'une des sorties les plus virulentes de l'ex Premier ministre britannique depuis qu'il a quitté ses fonctions. Dans une tribune publiée ce dimanche 2 juin,Tony Blair est revenu sur le meurtre du soldat Lee Rigby par des islamistes radicaux à Londres.

L'ex Premier ministre a demandé au gouvernement britannique actuel d’être "honnête et d'admettre que le problème est plus répandu". Selon lui, "Il y a un problème à l'intérieur de l'islam".Il écrit : "Nous devons être honnêtes sur cette question. Bien sur il existe des extrémistes chrétiens, juifs, bouddhistes ou même hindous. Mais j'ai peur que cette tension (NDLR celle venant de l'islam) ne concerne pas seulement quelques extrémistes. Elle porte en son coeur une vision de la religion et des relations entre religion et politique qui n'est pas compatible avec nos sociétés pluralistes, libérales et ouvertes d'esprit."

Tony Blair suggère que que ce "problème au sein de l'islam" peut se règler en "éduquant les enfants sur la foi au Royaume-Uni et à l'étranger".

L'ex Premier ministre revient également sur le conflit syrien. Selon lui, "nous sommes seulement au début de la tragédie. La Syrie est dans un état de désintégration accélérée." Il a également qualifié de "complètement compréhensible" la volonté des pays occidentaux de ne pas s'engager davantage dans le conflit.

Lu sur Dailymail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !