7 athlètes camerounais ont mystérieusement disparu des JO à Londres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
7 athlètes camerounais ont mystérieusement disparu des JO à Londres
©

Ils se font la malle

7 athlètes camerounais ont mystérieusement disparu des JO à Londres

Les sportifs sont suspectés d'avoir fui le village olympique pour rester en Europe pour des raisons économiques.

[Mis à jour à 15h]

Selon les rumeurs, les athlètes disparus pourraient vouloir faire des demandes d'asile. Mais le Locog, organisateur des JO de Londres, a réagi en rappelant que les intéressés disposent de visas jusqu'en novembre et "n'ont à ce stade rien fait de mal".

"Ils ont des visas pour rester dans ce pays jusqu'à novembre, donc à ce stade, ils n'ont rien fait de mal", a indiqué la chef de la communication de Locog Jackie Brock-Doyle devant les journalistes. Locog a confirmé que les dirigeants de la délégation camerounaise avaient rapporté la disparition des athlètes, et a dit avoir transmis l'information à Scotland Yard.

Ce n'est plus seulement une rumeur, c'est avéré. Le quotidien d'Etat Cameroon Tribune, citant le chef de la mission de la délégation camerounaise aux JO, a en effet confirmé que sept athlètes camerounais avaient "fait défection" aux Jeux olympiques à Londres.

Si aucune explication n'a pour le moment été fournie par le ministère camerounais des Sports sur les raisons de la défection des sportifs, on pense que les cinq boxeurs, le nageur et la footballeuse auraient fui le village olympique de Londres pour rester en Europe pour des raisons économiques.

La première disparition, celle de Drusille Ngako, une gardienne de but âgée de 25 ans, remonte au 2 juillet. C'est ensuite le nageur Edingue Ekane Paul, qui après avoir perdu, a disparu du village.

Enfin, les cinq boxeurs Essomba Thomas, Donfack Adjoufack, Mewoli Abdon, Yepmou Mendouo et Serge Abomo, qui se préparaient pour leurs premiers Jeux, ont disparu dimanche.

Selon un site d'informations camerounais, ce ne serait pas la première fois que des athlètes camerounais disparaissent lors de grandes compétitions internationales.


Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !