Seine-et-Marne : une école juive orthodoxe accusée de dérive sectaire et de mauvais traitements | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Gendarmerie
Gendarmerie
©DR

Interpellations

Seine-et-Marne : une école juive orthodoxe accusée de dérive sectaire et de mauvais traitements

Une centaine de gendarmes ont investi le domaine abritant cet internat ce lundi

Selon les informations du Parisien, confirmées par Laureline Peyrefitte, la procureure de la République de Meaux (Seine-et-Marne), une centaine de gendarmes et plusieurs services de la préfecture de Seine-et-Marne ont investi le domaine de Séricourt, en Seine-et-Marne, vers 9 heures.

Une opération à laquelle a assisté la procureure et qui s’inscrit dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte au mois de juillet 2021 pour « violences aggravées ».

La Yeshiva Beth Yossef promet un enseignement du Talmud et de la Torah de grande qualité "les élèves évoluent dans un cadre verdoyant, agréable et propice à la vie d’un judaïsme authentique », promet le site Internet de l’établissement installé à Bussières (Seine-et-Marne), à 75 km à l’est de Paris".

Les enquêteurs  ont placé en garde à vue « seize responsables de l’établissement », selon Laureline Peyrefitte. Tous sont suspectés d’avoir infligé de mauvais traitements aux 40 élèves mineurs et à une douzaine de majeurs élèves. Ils sont aussi accusés de les avoir hébergés dans des conditions indignes.

L'enquête aurait commencé lorsqu'un élève de moins de 15 ans était venu demander la protection de l'ambassade des Etats-Unis à Paris en juillet dernier.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !