Secrétaires d'Etat : Désir rejoint le gouvernement, Cambadélis prend la tête du PS | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Secrétaires d'Etat : Désir rejoint le gouvernement, Cambadélis prend la tête du PS
©

Valls à deux temps

Secrétaires d'Etat : Désir rejoint le gouvernement, Cambadélis prend la tête du PS

Harlem Désir devrait être nommé ce mercredi après-midi secrétaire d'Etat aux Affaires européennes. Jean-Christophe Cambadélis prend la tête du Parti socialiste selon plusieurs sources parlementaires.

C’est l’autre remaniement. Après la nomination des 16 ministres mercredi 2 avril dernier, une équipe voulue resserrée par François Hollande pour un "gouvernement de combat", nouvel élément de langage de l’exécutif, les secrétaires d’Etat sont connus depuis ce mercredi après-midi. 

Et Harlem Désir, l'actuel Premier secrétaire du PS, en est, comme cela était chuchoté toute la journée de mercredi : il a été nommé secrétaire d'Etat aux Affaires européennes.

>> Retrouvez l'ensemble du gouvernement Valls, ministres et Secrétaires d'Etat

Fragilisé après sa prise de position en faveur du retour de la famille de Leonarda, à l’automne dernier - une position qui n’était pas, et de loin, celle de François Hollande - les rumeurs sur son départ de la rue de Solférino se sont faites de plus en plus persistantes. D’après le Canard enchainé, dans son édition du 9 avril, le chef de l’Etat lui-même aurait déclaré que "Harlem n'est pas à la hauteur". Un cinglant désaveu.

A sa place, doit être nommé le député Jean-Christophe Cambadélis, son adversaire malheureux en 2012, selon plusieurs sources parlementaires assure francetvinfo.fr. Une désignation qui fait bondir la sénatrice PS Marie-Noëlle Lienemann qui souligne que le Premier secrétaire doit être élue par les militants.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !