San Francisco : un Boeing 777 s'écrase, 2 morts et 182 blessés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Un avion s'est écrasé ce samedi à l'aéroport de San Francisco
Un avion s'est écrasé ce samedi à l'aéroport de San Francisco
©REUTERS/Jed Jacobsohn

Terrible crash

San Francisco : un Boeing 777 s'écrase, 2 morts et 182 blessés

L'avion de la compagnie Asiana Airlines en provenance de Séoul a raté son atterrissage et pris feu ce samedi après que la queue de l'appareil a heurté la piste.

Les images sont terribles. Il ne reste plus grand chose de l'avion. Un terrible crash a eu lieu ce samedi à l'aéroport de San Francisco. Le bilan est assez lourd. Il y a deux morts et 182 blessés parmi les 307 passagers du Boeing 777 de la compagnie sud-coréenne Asiana Airlines en provenance de Séoul. L'appareil a raté son atterrissage et pris feu après que la queue a heurté la piste.

Les télévisions ont montré en boucle les images impressionnantes de l'avion, entouré de débris, la queue séparée du reste de l'appareil et toute la partie avant du toit manquante. L'appareil semble avoir heurté les digues qui séparent l'aéroport des plans d'eau voisins, sur la baie de San Francisco. Les raisons de l'accident restent inconnues. L'agent du FBI David Johnson a affirmé à la presse qu'il n'y a "aucune indication d'un quelconque acte terroriste ou criminel lié à l'accident". Ce dimanche, le PDG de la compagnie aérienne indique  que l'accident ne serait pas dû à une défaillance technique.

"Pour l'instant, nous pensons qu'il n'y a pas eu de problème provoqué par l'appareil ou par ses moteurs", a commenté Yoon Young-doo, qui s'exprimait devant la presse au siège de la compagnie. Le président américain Barack Obama, informé de l'accident, "a demandé à ses équipes de rester en contact permanent avec les autorités fédérales, californiennes et locales", selon un communiqué de la Maison Blanche.

lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !