Royaume-Uni : seuls les citoyens britanniques pourront voter au référendum sur l'appartenance à l'Union européenne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
David Cameron souhaite obtenir des réformes de l'UE.
David Cameron souhaite obtenir des réformes de l'UE.
©Reuters

Pas biaisé

Royaume-Uni : seuls les citoyens britanniques pourront voter au référendum sur l'appartenance à l'Union européenne

Les citoyens de l'Union européenne résidant au Royaume-Uni mais n'étant pas britanniques ne pourront pas voter lors du référendum sur l'appartenance du pays à l'UE, a annoncé lundi le gouvernement.

Les dispositions en vue de la tenue du référendum promis par David Cameron sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne seront présentées jeudi, mais Londres a déjà fait savoir dans un communiqué que les listes électorales pour cette consultation seraient basées "sur celles des élections législatives" qui viennent d'avoir lieu.

Concrètement, cela signifie que la plupart des citoyens de l'UE résidant en territoire britannique ne seront pas en mesure de voter, puisque les élections législatives appellent aux urnes les résidents qui sont citoyens du Royaume-Uni, bien sûr, mais aussi de l'Irlande et du Commonwealth. Parmi ses 53 pays, seuls Malte et Chypre sont membres de l'UE.

Se prononcer sur la question de l'appartenance à l'UE "est une grande décision pour notre pays, une décision qui engage l'avenir du Royaume-Uni. C'est pourquoi nous pensons qu'il est important que ce soient les citoyens britanniques, irlandais et du Commonwealth qui aient le droit de décider", a déclaré à l'AFP une source au sein du bureau du Premier ministre.

Le parlementaire conservateur Liam Fox, un eurosceptique notoire, a approuvé cette mesure. "C'est une réaction appropriée du gouvernement. Permettre aux citoyens de l'UE de voter à notre référendum aurait été une dilution inacceptable de la voix du peuple britannique", a-t-il expliqué.

David Cameron a promis ce référendum, mais souhaite pouvoir se prononcer pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE... A condition que le pays obtienne des réformes sur des sujets comme l'immigration, les conditions d'obtention des aides sociales et la possibilité de refuser une plus grande intégration européenne.

Le référendum doit avoir lieu avant 2017, a promis David Cameron.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !