Revivez l'interview de Jean-Marc Ayrault au JT de TF1 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Marc Ayrault sur le plateau de TF1
Jean-Marc Ayrault sur le plateau de TF1
©Reuters

Déterminé

Revivez l'interview de Jean-Marc Ayrault au JT de TF1

Le Premier ministre était l'invité de Claire Chazal pour une interview un an après la prise de pouvoir de François Hollande.

  • Jean-Marc Ayrault évoque le chômage, la croissance et le pouvoir d'achat
  • le couple exécutif est au plus bas dans les sondages
  • il intervient après une journée marquée par une manifestation parisienne contre l'austérité 

20h31 : fin de l'interview

"Je suis fier de cette équipe. Je veux que la France redevienne leader en Europe. Elle doit retrouver ses forces".
20h30 : les allocations familiales
"Pour les familles les plus aisées, il y aura un effort à faire".
20h29 : le mariage homosexuel
"Ce texte est clair, c'était l'un des engagements de François Hollande. Je peux comprendre l'hostilité de nombreuses personnes. Cette réforme est acquise. Et je prends le pari que la droite ne reviendra pas sur celle-ci car elle représente l'égalité.
20h27 : l'austérité
"Il n'y a pas d'austérité, c'est une invention de la propagande. Je veux changer les coses en profondeur mais sans casser les valeurs". 
20h25 : un remaniement ?
"Chaque chose en son temps. Le président décide. Les  Français jugeront de notre politique lorsqu'ils verront les fruits de notre politique. Il faut que la France retrouve son prestige. Il faut retrouver de l'ambition partagée". 
20h24 : l'affaire Chuzac
"C'était une épreuve de découvrir qu'il y a eu mensonge. Nous avons décidé d'accélérer notre volonté de transparence et de lutte contre la fraude fiscale. La lutte contre les paradis fiscaux est nécessaire. Nous ne sommes pas contre l'argent en tant que tel. Cette bataille doit être menée à l'échelle du monde"
20h22 : les entreprises
"Il faut rassurer les chefs d'entreprise qui sont des gens formidables. Chaque semaine, je les rencontre et je leur envoie un message de confiance".
20h21 : des tensions au gouvernement ?
"Il y a parfois des couacs mais ce qui est essentiel c'est le cap du gouvernement. Parfois, il y a des maladresses mais la politique décidée est bien menée. Nous sommes déterminés à réussir les réformes pour la France". 
20h20 : quelles réformes ?
"Nous faisons des efforts pour retrouver de la croissance et de l'emploi. Il n'y aura pas d'augmentation des impôts en 2014"
20h18 : question sur l'action du gouvernement

"Nous avons trouvé un pays dans une situation désastreuse. Cette première année, le gouvernement a semé afin de récolté des résultats. La situation est difficile. Je ne m'occupe pas des cotes de popularité. Je veux me battre de toute mes forces. Je suis dans l'offensive. Il faut amplifier nos efforts au service de la croissance et du chômage"

20h15 : Question sur la contestation

"François Hollande a été élu pour redresser le pays, sans attendre mon gouvernement a lancé des réformes nécessaires; Je veux que notre pays s'en sorte. Quand on fait l'inventaire de ce que l'on fait, on a lancé de nombreux chantiers. Et tout cela va porter ses fruits".

20h : Jean-Marc Ayrault est souriant
Le Premier ministre salue Claire Chazal. 
19h45 : le bilan
Malmené par la gauche et les membres de l'opposition, Jean-Marc Ayrault fera un bilan de cette première année au sein du gouvernement et sur les projets à venir.

19h39 : les sondages toujours dans le rouge

Comme François Hollande, Jean-Marc Ayrault est au plus bas dans les sondages après un an à la tête du gouvernement. Dans son entourage, on espère beaucoup de l'interview de ce dimanche soir pour qu'il montre un visage nouveau aux Français.

19h30 : Des annonces ?

Dans l'opposition, tout le monde pense que cette intervention du Premier ministre ce dimanche soir sera "un coup d'épée dans l'eau" mais au sein du cabinet de Jean-Marc Ayrault, de nombreux conseillers ont indiqué qu'il y aurait des annonces concrètes.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !