Retour de Nicolas Sarkozy : "Le Monde" porte plainte contre "Valeurs Actuelles" pour diffamation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Retour de Nicolas Sarkozy : "Le Monde" porte plainte contre "Valeurs Actuelles" pour diffamation
©

Guerre rangée

Retour de Nicolas Sarkozy : "Le Monde" porte plainte contre "Valeurs Actuelles" pour diffamation

L'hebdomadaire, dans un exclusif publié ce mardi, détaillait comment deux journalistes d'investigation du "Monde" ont obtenu des rendez-vous "secrets" auprès de l'exécutif à propos de l'ancien président.

"La traque continue". "Valeurs Actuelles" a publié ce mardi un papier exclusif détaillant les rendez-vous de deux journalistes du "Monde", Gérard Davet et Fabrice Lhomme, auprès de l'Elysée, de la Chancellerie et du Pôle Financier. Le but de ces trois entretiens, selon l'hebdomadaire : "empêcher le retour" de Nicolas Sarkozy.

"Valeurs Actuelles" explique ainsi comment les deux journalistes ont été reçus à l'Elysée le 3 octobre dernier sur les coups de 19 heures, information non confirmée par l'Elysée lui-même. Le 6 octobre, toujours selon l'hebdomadaire, Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont été reçus au ministère de la Justice (à 12h30, information confirmée par le ministère) et au Pôle financier (à 15h) : ces deux visites sont en tout cas préalables à deux papiers publiés les 6 et 7 octobre par le "Monde", un contenant des révélations sur l'affaire Bygmalion et un autre sur ce qui a été appelé le "Kazakhgate"Au vu des informations sorties, l'hebdomadaire est au moins assuré d'une chose : "les enquêtes publiées par Gérard Davet et Fabrice Lhomme ne peuvent avoir été conduites qu’avec l’aide de juges qui, cherchant à nuire au retour de Nicolas Sarkozy, sont prêts à violer impunément la loi", écrit-il.

"Le Monde", de son côté, n'a pas tardé à réagir. Le quotidien annonce, dans un éditorial signé de son directeur Gilles Van Kote, porter plainte "pour diffamation et injure" et, surtout, "demander au parquet de Paris d’ouvrir une enquête pour espionnage". En effet, "au vu de l’article de Valeurs actuelles, il apparaît maintenant que les faits et gestes de nos collaborateurs étaient surveillés et qu’ils ont été probablement suivis, note le "Monde". (...) Elles constituent une atteinte au secret de nos sources totalement inacceptable".

"Faute de pouvoir réfuter nos informations sur le fond, l’hebdomadaire préfère s’en prendre à nos sources et tenter de discréditer notre travail" regrette Gilles Van Kote. Et le directeur de la rédaction de rappeler que cette "traque" a connu des précédents, notamment dans le cadre de l'affaire Bettencourt où étaient déjà visés Gérard Davet et Fabrice Lhomme (Lhomme travaillait sur cette affaire à Mediapart jusqu'en 2011 avant de retourner au "Monde"). "L’enjeu dépasse notre journal et nos journalistes : la protection des sources ne constitue pas un privilège", termine le "Monde".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !