Renault : après le faux espionnage, les fausses factures | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Renault : après le faux espionnage, les fausses factures
©

Délinquant récidiviste

Renault : après le faux espionnage, les fausses factures

Un ancien directeur du groupe accuse le constructeur français d'avoir fraudé le fisc.

Renault se retrouve à nouveau en pleine tempête. Cette fois, plus de faux espionnage, mais des fausses factures.

Un ancien directeur financier d'une filiale de la marque automobile au Luxembourg a accusé le constructeur français d'avoir établi de fausses factures. Et cela, afin de frauder le fisc.

Cette révélation a eu lieu lors de l'enquête sur les motifs du licenciement d'Etienne Mars, directeur financier de Renault Retail Group (RRG).

Licencié en 2009, il fait partie des trois cadres de cette fililae luxembourgeoise qui se sont portés partie civile dans l'affaire sur les faux espionnages du groupe automobile.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !