Scandale sexuel à la RATP | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Scandale sexuel 
à la RATP
©

Révélation

Scandale sexuel à la RATP

Une lettre anonyme adressée en juin au PDG dénonce les agissements de cadres syndicaux.

Il est surnommé "Le Roi". Dans une lettre anonyme adressée en juin au PDG de la RATP, et dénonçant le harcèlement de cadres syndicaux échangeant leur soutien professionnel contre des faveurs sexuelles, un dirigeant de l'Unsa est particulièrement visé, rapporte Le Point jeudi 1er septembre.

Selon l'auteur de la lettre, "les femmes qui ont refusé de coucher vivent une vie dure, comme Mme O. H., Mme C. F. et bien d'autres...". Toujours selon le corbeau, les hommes qui avaient connaissances de ces dérives subissaient des pressions visant à les empêcher de parler.

Si la direction de la RATP a semblé prendre ces informations très au sérieux, en convoquant "le Roi" et ses victimes présumées, fait étonnant, celui-ci s'est dans le même temps vu promu au rang d'agent de maitrise.

Lu sur le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !