Radicalisation religieuse : Bernard Cazeneuve veut renforcer la lutte | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Radicalisation religieuse : Bernard Cazeneuve veut renforcer la lutte
©

Annonces

Radicalisation religieuse : Bernard Cazeneuve veut renforcer la lutte

Le ministre de l’Intérieur a assuré que sa proposition de loi contiendra une mesure « d'interdiction de sortie de territoire pour les mineurs » ainsi que des moyens d'enquête et de répression renforcés.

Les chiffres sont inquiétants. Le constat est effrayant. Chaque jour, deux ou trois Français quittent l'Hexagone pour aller faire le djihad en Syrie. C’est ce qu’a annoncé la semaine dernière Pierre-Henri Digeon, le directeur de la Police de l'air et des frontières d'Orly, sur RTL.  Face à cette recrudescence des cas, le gouvernement tentent de trouver des solutions. Ainsi, depuis plusieurs semaines, Bernard Cazeneuve planche sur un plan anti-jihad. Le ministre de l’Intérieur a déjà annoncé un certain nombre de mesures. Mais ce jeudi soir, il a annoncé vouloir aller encore plus loin. Alors qu’il participait au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) de Marseille-Provence, il a en effet réaffirmé sa volonté de renforcer l'arsenal répressif pour lutter contre la radicalisation religieuse.

"Il y a des lâches qui s'efforcent de manipuler des faibles " a notamment assuré Bernard Cazeneuve expliquant qu'il allait prochainement proposer un texte pour lutter contre la radicalisation "sur Internet et dans les prisons". Et le ministre de préciser que sa proposition de loi contiendra une mesure "d'interdiction de sortie de territoire pour les mineurs" ainsi que des moyens d'enquête et de répression renforcés contre ceux qui font l'apologie de la radicalisation religieuse sur Internet.

Le ministre a également dénoncé une montée de l'antisémitisme en France, "des insultes lâches, des gestes qui se banalisent " et peuvent aller jusqu'au meurtre comme "à Toulouse ou Bruxelles". Dès lors, selon lui, il n’existe qu’un seul moyen de lutte : "L'éducation sous toutes ses formes".

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !