Quand peut-on reprendre une vie sexuelle après une crise cardiaque ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Quand peut-on reprendre une vie sexuelle après une crise cardiaque ?
©

Bonne nouvelle

Quand peut-on reprendre une vie sexuelle après une crise cardiaque ?

Faute de conseils médicaux, la majorité des patients retarde inutilement leur retour à la vie sexuelle.

La question est cruciale, pourtant elle est encore tabou.

Après avoir eu une crise cardiaque, de nombreux patients s'interdisent d'avoir des rapports sexuels, de peur d'une récidive. Résultat : ils attendent bien trop longtemps.

Selon une récente enquête de l'American Journal of Cardiology, la majorité des patients manquent d'information à ce sujet. Quand, et à quel rythme peuvent-ils reprendre une activité sexuelle ?

Les patients qui étaient sexuellement actifs avant leur crise cardiaque ont plus de chance (1,5 fois plus) de retrouver le même niveau d'activité sexuelle, s'ils ont reçu des conseils médicaux à ce sujet avant leur sortie de l'hôpital.

Même après un an, seulement 41% des hommes et 24% des femmes témoignent avoir abordé ce sujet avec leur médecin.

Les conseils médicaux sont un facteur essentiel pour déterminer la future vie sexuelle des patiens. En réalité, c'est même le seul facteur significatif pour les femmes, révle l'étude, en concluant sur la responsabilité des médecins : "Les docteurs doivent comprendre le role crucial qu'ils jouent pour aider les patients victimes d'infarctus du myocarde à éviter une peur et des soucis inutiles au sujet du risque de récidive s'ils reprennent une activité sexuelle", a expliqué Lindau, professeur associé d'obstétrique et gynécologie à l'Université de la Chicago School of Medicine.

Selon les recommandations actuelles, les patients ne souffrant d'aucune complication peuvent reprendre une vie sexuelle très rapidement, au bout d'une semaine ou de 10 jours seulement. En janvier, la a publié un rapport selon le

Selon un rapport de janvier de la American Heart Association (AHA), une personne qui est suffisamment en forme pour avoir une activité physique modérée est aussi capable d'avoir des rapports sexuels.

Lu sur l'American Journal of Cardiology

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !