PSG : le premier casseur jugé est condamné à de la prison ferme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Les émeutes ont entâché la fête que le PSG avait organisé après avoir remporté le championnat de France
Les émeutes ont entâché la fête que le PSG avait organisé après avoir remporté le championnat de France
©Reuters

Condamnation

PSG : le premier casseur jugé est condamné à de la prison ferme

Sur les 47 personnes interpellées, douze ont été jugées en comparution immédiate mercredi.

Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que la justice fasse son œuvre. Douze personnes - jeunes actifs, chômeurs, étudiants, un lycéen, généralement âgés d'une vingtaine d'années - ont été jugées à Paris mercredi 15 mai dans la soirée, en comparution immédiate, pour des violences commises lundi soir lors de la remise du trophée de champion de France au club de football du Paris-Saint-Germain. Elles ont dû répondre notamment de violences sur des policiers, dégradation de scooter ou vol en réunion, précise une source judiciaire.

Et selon Le Figaro, un homme de 27 ans a été condamné mercredi soir à quatre mois de prison dont deux ferme pour jets de bouteille contre des policiers. Une peine de six mois dont trois ferme avait été requise "au vu de la gravités des faits" contre ce premier prévenu. Selon le quotidien conservateur, son casier judiciaire mentionne une condamnation à huit mois de prison pour vol aggravé en 2007.

Deux autres personnes ont été condamnées à trois mois de prison avec sursis pour la même raison tandis qu'un homme de 23 ans, supporter du club de football parisien,  a été condamné à un mois de prison avec sursis pour dégradation d'un scooter.

"Pour le moment, c'est une satisfaction, ce n'est pas une peine exemplaire", a dit à la presse Me Juliette Daudé, avocate d'un des prévenus condamné à trois mois avec sursis. Comme elle, de nombreux défenseurs craignaient que leurs clients, dont la plupart clament leur innocence, soient condamnés à de lourdes peines "au vu de la médiatisation" de l'affaire.

Au total, quarante-sept personnes ont été interpellées suite aux événements de lundi qui ont fait trente blessés légers. Dix-huit ont été déférées suite à leur garde à vue. Par ailleurs, une source policière indiquait mercredi qu'une soixantaine d'interdictions de stade ont été demandées.


Violences après le sacre du PSG : "Je paye...par francetvinfo

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !