Prix de La Closerie des Lilas : Ségolène Royal ne sera finalement pas jurée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Ségolène Royal ne sera pas membre du jury du prix de la Closerie des Lilas
Ségolène Royal ne sera pas membre du jury du prix de la Closerie des Lilas
©Reuters

Agenda surchargé

Prix de La Closerie des Lilas : Ségolène Royal ne sera finalement pas jurée

Annoncée initialement comme membre du jury du Prix littéraire de La Closerie des Lilas, Ségolène Royal a finalement décliné la proposition ce mercredi.

Ségolène Royal a fait volte-face. Non il ne s'agit pas d'un énième changement lié à la politique mais d'une décision personnelle. La présidente du conseil régional de Poitou-Charentes a fait savoir mercredi que "pour des raisons d'agenda", elle ne pourrait figurer dans le jury du Prix de La Closerie des Lilas, destiné à récompenser des romans de femmes.Les organisateurs avaient pourtant annoncé un peu plus tôt que l'ancienne candidate socialiste à l'élection présidentielle figurait dans le jury du prix, aux côtés de Françoise Héritier, Arielle Dombasle ou Delphine de Vigan.

Le Prix sera remis le 9 avril à la lauréate, qui sera l'invitée de La Closerie des Lilas pendant un an, pour un montant de 3 000 euros. Le jury permanent et le jury invité en 2013, composé également de Sophie Davant, Nathalie Rykiel, Lydia Bacrie, France Cavalié et Anne-Claire Coudray, ont établi une première sélection de douze romans de femmes parus à la rentrée de janvier. Une seconde liste sera déterminée le 26 février. Créé en 2007, ce Prix s'est donné pour mission de soutenir et de promouvoir une littérature féminine de qualité.

Première sélection du Prix de la Closerie des Lilas 2013:

Les Traversées, de Solange Delhomme (Denoël)

Heureux les heureux, de Yasmina Reza (Flammarion)

Deux étrangers, d'Emilie Frèche (Actes Sud)

L'atelier des miracles, de Valérie Tong-Cuong (J.C. Lattès)

Sombre dimanche, d'Alice Zéniter (Albin Michel)

Une faiblesse, de Carlotta Delmont, de Fanny Chiarello (L'Olivier)

Une saison, de Sylvie Bocqui (Arléa)

Mouche, de Marie Lebey (Léo Scheer)

L'Enfant de Calabre, de Catherine Locandro (Héloïse d'Ormesson)

Mourir est un art, comme tout le reste, d'Oriane Jeancourt Galignani (Albin Michel)

Ecoute la pluie, de Michèle Lesbre (Sabine Wespieser)

Tout s'est bien passé, d'Emmanuèle Bernheim (Gallimard)

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !