Présidence de l'UMP : Henri Guaino serait de retour aux côtés de Nicolas Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Henri Guaino devrait écrire le discours du meeting de Nicolas Sarkozy à Paris prévu 7 novembre
Henri Guaino devrait écrire le discours du meeting de Nicolas Sarkozy à Paris prévu 7 novembre
©Reuters

Tandem

Présidence de l'UMP : Henri Guaino serait de retour aux côtés de Nicolas Sarkozy

Selon des informations d'Europe 1, l'ancien président de la République aurait fait revenir le député dans son équipe de campagne.

Henri Guaino n'est pas un "Sarko béat". L'ancienne plume de Nicolas Sarkozy a souvent émis des doutes sur la stratégie de retour de l'ex-chef de l'Etat. Il y a quelques mois, il n'hésitait d'ailleurs pas à dire que l'ancien président ne devait pas se présenter à la présidence de l'UMP. Pour lui, il devait "prendre de la hauteur" et "s'ériger au-dessus des partis". Mais sur Europe 1, le 6 octobre, il affirmait aussi que si Nicolas Sarkozy venait à échouer, ce serait "une catastrophe pour la démocratie, parce que ce sera une catastrophe pour l'opposition".

Cette position contrastée d'Henri Guaino sur la "stratégie Sarkozy" n'a pas empêché l'ancien président de le recontacter. Ainsi selon des informations d'Europe 1 ce vendredi matin, le député des Yvelines serait de retour aux côtés de Nicolas Sarkozy. Acceptent de "rendre service", il travaillerait déjà sur le contenu du discours de Paris le 7 novembre prochain. Pour confirmer ses dires, la radio cite un proche des deux hommes qui a expliqué que l'ancienne plume "a repris du service". Peu emballé par le système des "questions/réponses" récemment, mis en place dans les meetings de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino lui aurait conseillé d'abandonner la formule. Résultat immédiat : il y aura "moins ou pas" dans les futurs rassemblements du candidat, selon un proche.

Mais malgré ce retour auprès du candidat, Henri Guaino n'aurait pas l'intention de s'éterniser. Il s'agirait d'une "collaboration ponctuelle", une sorte de dépannage. Europe 1 écrit qu'il "ne veut pas être comptable de ce tour de chauffe, lui qui n’approuve ni la forme ni le fond de cette campagne interne". Le tandem Guaino-Sarkozy ne serait donc pas encore totalement reformé pour de bon.

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !