Pouvoir d'achat : deux français sur trois jugent que le leur a baissé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Pouvoir d'achat : deux français sur trois jugent que le leur a baissé
©

En berne

Pouvoir d'achat : deux français sur trois jugent que le leur a baissé

Une enquête menée par le CSA note que de nombreux Français ont changé leurs habitudes de consommation pour faire face à cette tendance.

D'après les conclusions d'une étude publiée ce lundi, de nombreux Français restent sceptiques quant à la question de leur pouvoir d'achat. Sur les 12 derniers mois, 63% des Français considèrent ainsi que leur pouvoir d'achat a baissé, alors que 58% d'entre eux redoutent une nouvelle baisse de celui-ci pour l'année prochaine.

Menée par l'institut CSA pour le groupe Cofidis, cette étude a relevé auprès des Français sondés plusieurs attitudes pour faire face à cette tendance : une grande partie d'entre eux a recours à sa propre épargne (48%), d'autres optent pour une adaptation de leurs habitudes de consommation (36%), alors que seulement 7% d'entre eux choisissent un crédit. L'enquête du CSA relève par ailleurs que pour "vivre confortablement", les personnes sollicitées auraient besoin en moyenne de 464 euros en plus chaque mois. En comparaison aux chiffres précédents, la proportion de personnes affirmant avoir été au moins une fois en situation de découvert au cours de l'année passée a augmenté de 8 points et atteint désormais le chiffre de 47%.

Les Français dont le compte bancaire se trouve chaque mois "dans le rouge" sont aussi plus nombreux, révèle l'étude : ils se chiffreraient à 18%, soit près d'un Français sur 5. Les types de dépenses qui semblent les plus visés par les changements d'habitudes des consommateurs sont d'abord les loisirs et l'habillement (53%), puis l'alimentation (21%) et enfin l'énergie (17%).

Cette étude a été menée auprès d'un échantillon représentatif de la population française de 1 003 personnes âgées d'au moins 18 ans, du 26 au 29 août.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !