Pour la première fois en France, plus de 1000 médecins ont été agressés ou insultés en un an | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Pour la première fois en France, plus de 1000 médecins ont été agressés ou insultés en un an
©Reuters

Triste record

Pour la première fois en France, plus de 1000 médecins ont été agressés ou insultés en un an

En 2017, les départements les plus touchés ont été le Nord et les Bouches-du-Rhône.

C’est un bien triste record et un phénomène inquiétant. Pour la première fois en 2017, la barre des 1 000 médecins insultés ou agressés a été franchie en France, d’après une étude du Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom), révélée par Le Parisien. En une année, le Conseil a reçu en effet 1035 déclarations de médecins, contre 920 en 2010.

61% des médecins concernés sont généralistes et les femmes praticiennes sont désormais les plus agressées (51% contre 46% en 2016). Les départements les plus touchés sont le Nord et les Bouches-du-Rhône. Par ailleurs, dans 50 % des cas, l’agresseur est le patient, qui juge la consultation trop "lente", ou bien fulmine de ne pas avoir telle ou telle ordonnance… Dans 15 % une personne qui l’accompagne.

"Être agressé alors qu’on soigne, c’est purement intolérable" a confié au Parisien Alain-Michel Ceretti, président de France Assos San. "Si la mesure du problème n’est pas prise et si rien n’est fait, on va voir des médecins quitter certaines zones, réduire leur présence le soir, ne plus faire de visite à domicile".

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !