Pôle emploi : un luxueux séminaire qui fait polémique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
"Le choix des établissements répond à un strict cahier des charges" a déclaré le service communication de Pôle emploi.
"Le choix des établissements répond à un strict cahier des charges" a déclaré le service communication de Pôle emploi.
©Reuters

Quatre étoiles

Pôle emploi : un luxueux séminaire qui fait polémique

D'après une information révélée ce vendredi par le quotidien Ouest France, une dizaine de dirigeants de Pôle emploi dans les Pays de la Loire ont choisi un hôtel deux étoiles Michelin pour leur dernier séminaire.

L'hôtel Anne de Bretagne, à la plaine-sur-Mer, se présente comme "le lieu idéal pour vos séminaires d'exception" à partir de "290 euros par personne".

Interrogé par Ouest France, le service communication de la direction régionale de Pôle emploi a déclaré : "Le choix des établissements répond à un strict cahier des charges. Nous mettons en concurrence les établissements avant de les choisir. Cela reste un séminaire de direction ; nous ne faisons donc pas au moins-disant mais au mieux-disant".

"L’une des valeurs de Pôle emploi est l’exemplarité. À une époque où des agences manquent d’ordinateurs, où seulement 50 % des chômeurs touchent des allocations, ces dépenses interrogent, forcément" a quant à lui déclaré Jean-Charles Steyger, délégué syndical FSU de Pôle emploi.

"Avec la fusion (de l’ANPE et des Assedic), une culture émanant du privé est apparue dans nos fonctionnements. Avec des séminaires de ce type dans des lieux luxueux. En 2012, nous avons écrit une lettre en demandant davantage de transparence sur les dépenses de fonctionnement. Nous attendons toujours" conclut-il. 

Lu sur Ouest France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !