Pierre Gattaz : "Non, la croissance n'est pas là, la situation économique du pays est catastrophique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Pour Pierre Gattaz, il "faut aller chercher la croissance"
Pour Pierre Gattaz, il "faut aller chercher la croissance"
©Reuters

Constat

Pierre Gattaz : "Non, la croissance n'est pas là, la situation économique du pays est catastrophique"

Le patron du Medef tire la sonnette d'alarme dans une interview parue ce lundi dans Le Figaro.

"Non, la croissance n'est pas là! Il n'y a plus d'investissement et plus d'embauche. Ce que je vois surtout chez les chefs d'entreprise, c'est de l'attentisme, de la méfiance. La situation économique du pays est catastrophique. Pour paraphraser François Fillon, je dirais que si la France était une entreprise, elle ne serait pas en dépôt de bilan, elle serait proche de la mise en liquidation". L'analyse est de Pierre Gattaz. Le patron du Medef dresse le portrait d'une France abîmée ce lundi dans le Figaro. 

Pour lui, le gouvernement ne fait pas encore assez. "L'enveloppe de 50 milliards d'économies d'ici à 2017, c'est la moitié de ce qu'il faudrait faire pour être compétitif avec nos voisins. Il faut que la France réduise ses dépenses de fonctionnement - surtout pas celles d'investissement, cela aurait un effet récessif" explique-t-il. 

S'il reconnaît que "le pacte est très important pour les entreprises, nous l'applaudissons", il faut désormais passer en "phase 2". "Le noyé a été ramené sur la plage, il faut le réanimer" dit-il. Pour cela, Pierre Gattaz attend que "nos gouvernants obtiennent auprès des employeurs et des investisseurs français et étrangers leur confiance". Pour ce faire le patron du Medef souhaite que l'on dise "clairement que l'on va abandonner dès maintenant la taxe à 75 % sur les très hauts revenus."

Pour lui, "le pacte de responsabilité ne créera pas des emplois en six mois, et il faudra quelques années pour que le chômage baisse. Les Allemands, eux, ont mis trois ans pour redresser la barre, au début des années 2000. Mais le pacte seul ne suffira pas à redresser la France. Nous présenterons à notre université d'été une douzaine de «mesures turbo» pour générer de l'emploi rapidement" annonce-t-il. 

Pierre Gattaz souligne enfin quelles questions doivent être abordées rapidement entre les partenaires sociaux. "Il faut regarder le sujet des seuils sociaux, parler de l'interdiction du travail le dimanche et après 21 heures. Le niveau du smic doit pouvoir être discuté avec les partenaires sociaux, pour que les populations très éloignées de l'emploi puissent retrouver un travail" demande-t-il. Et de conclure par une incantation : "je voudrais maintenant que l'on passe à l'attaque pour aller chercher la croissance".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !