Pédophilie : Le Vatican confirme, les évêques doivent transmettre les allégations aux autorités | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Pédophilie : Le Vatican confirme, les évêques doivent transmettre les allégations aux autorités
©Reuters

Recadrage

Pédophilie : Le Vatican confirme, les évêques doivent transmettre les allégations aux autorités

Le Vatican répond à la controverse médiatique sur les propos d'un prélat.

En cas d'allégations de pédophilie, les évêques doivent bien transmettre ces accusations aux autorités, a rappelé aujourd'hui la Commission pontificale pour la protection des mineurs. Cette commission a été instituée par le pape François pour s'assurer que l'Eglise suive les meilleures pratiques dans le domaine. Elle est dirigée par le cardinal Sean O'Malley, archevêque de Boston, ville-épicentre des scandales de pédophilie aux Etats-Unis, et reconnu pour avoir "nettoyé" ce diocèse, et est composée de personnalités diverses, y compris de victimes. 

"Comme le pape François l'a si clairement dit, "Les crimes et péchés de l'abus sexuel des enfants ne peuvent plus être tenus secrets. Je promets la vigilance zélée de l'Eglise pour protéger les enfants."", a déclaré la Commission dans son communiqué. "Nous, le président et les membres de la commission, souhaitons affirmer que nos obligations sous la loi laïque doivent sans aucun doute être remplies, mais qu'au-delà de ces obligations légales, nous avons tous un devoir moral et éthique de dénoncer les cas potentiels d'abus aux autorités civiles qui ont la charge de protéger notre société."

Ce recadrage fait suite à une controverse autour de propos attribués à Tony Anatrella, un prêtre du Vatican, qui lors d'une séance de formation aurait déclaré que les évêques n'étaient pas obligés de dénoncer les prêtres accusés de pédophilie. Celui-ci s'est défendu que ses propos auraient été sortis de leur contexte : il aurait simplement dit qu'il relevait à l'évêque d'encourager les familles à dénoncer les allégations aux autorités, et ensuite de le faire eux-mêmes si les familles pour une raison ne le font pas, mais n'aurait aucunement voulu suggérer que les évêques avaient le droit de couvrir les prêtres accusés de pédophilie. En tous les cas maintenant la position du Vatican est très claire. 

Lu sur Crux

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !