Pédocriminalité : les prêtres doivent dénoncer les faits "à la justice", estime Gérald Darmanin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, prononce un discours lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 28 septembre 2021.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, prononce un discours lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 28 septembre 2021.
©THOMAS COEX / AFP

Rapport Sauvé

Pédocriminalité : les prêtres doivent dénoncer les faits "à la justice", estime Gérald Darmanin

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est exprimé sur le secret de la confession après avoir reçu le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, ce mardi. Les prêtres doivent dénoncer les faits "à la justice", selon Gérald Darmanin.

A l'issue de son rendez-vous avec le président de la Conférence des évêques de France, ce mardi 12 octobre après les révélations du rapport Sauvé, Gérald Darmanin a estimé que les prêtres devaient dénoncer les faits de pédocriminalité "à la justice".
Mgr Eric de Moulins-Beaufort avait estimé que le secret de la confession était "plus fort que les lois de la République". 
Le ministre de l'Intérieur avait indiqué qu'il le recevrait, à la demande d'Emmanuel Macron, pour lui demander de "s'expliquer sur ses propos".
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !