Pacte de responsabilité : pour Michel Sapin, le Medef doit en finir avec "ses petits jeux" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Pacte de responsabilité : pour Michel Sapin, le Medef doit en finir avec "ses petits jeux"
©

Mise au point

Pacte de responsabilité : pour Michel Sapin, le Medef doit en finir avec "ses petits jeux"

Le Medef a menacé mercredi de se retirer des négociations s'il n'y avait pas de baisses d'impôts.

Michel Sapin est en colère. Le ministre des Finances n'a visiblement pas apprécié la sortie du Medef sur un possible retrait des négociations du pacte de responsabilité s'il n'y avait pas de baisses d'impôts. Ce jeudi, il a répondu en disanr qu'il fallait en finir avec "ses petits jeux". "Il ne faut pas vouloir jouer au plus fin trop longtemps, je dis ça pour certains du Medef. Il y a des petits jeux qui sont contraires à l'intérêt général, il y a des petits jeux préjudiciables, il faut en terminer avec ces petits jeux !", a lancé le ministre, qui s'exprimait lors d'une rencontre avec des journalistes financiers.
Mercredi dans Le Figaro, Geoffroy Roux de Bézieux le numéro 2 du Medef avait dénoncé "un harcèlement fiscal jamais vu" sur les entreprises. "Les chefs d'entreprise ne verront aucune différence sur leur feuille d'impôt en 2015. Il y aura bien une baisse de 1 milliard de la C3S, mais l'essentiel des 6 milliards de suppression ne devrait avoir lieu qu'en 2017, année de l'élection. Il faudra s'acquitter dès l'année prochaine de la taxe carbone, dont on ne connaît pas les détails mais qui atteindra plusieurs centaines de millions pour les entreprises. Et aussi de l'écotaxe, remaniée par le Parlement, qui rapportera 1 milliard. Sans oublier la surtaxe sur l'impôt sur les sociétés, prolongée d'un an, soit plus de 2,5 milliards. S'ajoute à ce cocktail toxique un risque très fort sur la fiscalité locale". Il avait également estimé que "l'urgence, avant toute autre chose, est de relancer les entreprises et de redresser leurs marges. Il ne faudrait pas qu'à force de réduire le pacte de responsabilité le gouvernement nous pousse à en sortir". 
Michel Sapin est donc monté au créneau ce jeudi pour tenter d'inverser le rapport de force. Visiblement, le pacte de responsabilité n'est pas prêt d'être mis en place.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !