Nordahl Lelandais reconnaît avoir pris en stop Arthur Noyer la nuit de sa disparition | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Nordahl Lelandais reconnaît avoir pris en stop Arthur Noyer la nuit de sa disparition
©Reuters

Enquête

Nordahl Lelandais reconnaît avoir pris en stop Arthur Noyer la nuit de sa disparition

Le principal suspect dans le meurtre du caporal Noyer et dans celui de Maëlys dit cependant l'avoir "déposé un peu plus loin".

Un pas de plus vers la vérité ? D’après des informations de BFMTV, lors de son audition du 5 février dernier, Nordahl Lelandais a reconnu avoir pris en stop Arthur Noyer, 23 ans, le soir de sa disparition à la sortie d'une boîte de nuit. Ce jeune caporal du 13e Bataillon de chasseurs alpin avait disparu lors de la nuit du 11 au 12 avril dernier après une soirée à Chambéry. Des débris de son crâne avaient par la suite été découverts le 7 septembre à Montmélian,  avant d’être identifié grâce à des analyses ADN. 

Cela fait plusieurs mois que les enquêteurs disposent d’éléments troublants concernant ce dossier. Les téléphones portables de Nordahl Lelandais - qui a avoué avoir tué la petite Maëlys dans la nuit du 26 au 27 août dernier - et d’Arthur Noyer ont notamment été bornés aux mêmes endroits lors de la nuit du 11 et 12 avril. Face à ces indices matériels, l'homme, mis en examen depuis le mois de décembre dans ce dossier pour "assassinat, a confirmé avoir croisé la route du militaire de 23 ans lors de la nuit de sa disparition.  Il assure l'avoir "déposé un peu plus loin".

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !