Nicolas Sarkozy saisit la Commission nationale d'investiture pour évincer Nadine Morano des régionales | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Nicolas Sarkozy saisit la Commission nationale d'investiture pour évincer Nadine Morano des régionales
©Capture

La sentance

Nicolas Sarkozy saisit la Commission nationale d'investiture pour évincer Nadine Morano des régionales

"Évidemment que je maintiens mes propos ! Que l'on me crucifie pour avoir cité les propos de De Gaulle " déclarait Nadine Morano ce mercredi matin au micro d'Europe 1.

"Évidemment que je maintiens mes propos ! Que l'on me crucifie pour avoir cité les propos de De Gaulle " a déclaré Nadine Morano ce mercredi matin au micro d'Europe 1. L'eurodéputée des Républicains qui fait l'objet d'une vive polémique pour avoir affirmé que la France était "un pays de race blanche" le 26 septembre dernier, a suscité l'indignation de sa famille politique. NKM a en effet demandé à ce que des sanctions soient prises à l'encontre de Nadine Morano, ce à quoi Nicolas Sarkozy a répondu par l'affirmative dans un communiqué publié ce mercredi midi.

"Le Président des Républicains a décidé de saisir la Commission nationale d'investiture pour lui proposer de retirer l'investiture en Meurthe-et-Moselle à Nadine Morano" indique le parti, dont les valeurs ont été largement égratignées. "Que tous ceux qui cherchent par leur déclaration à s'assurer une publicité qui nuit à la crédibilité des Républicains comprennent que cela ne peut pas rester sans conséquence" précise le communiqué, dans lequel il est également spécifié que la décision d'évincer Nadine Morano des régionales vient directement de Nicolas Sarkozy. Interrogée ce matin par Europe 1 sur une éventuelle sanction, Nadine Morano s'était indignée : "Mais au nom de quoi ? De quels statuts ?". Quant à la menace de se voir retirer sa tête de liste départementale, l'eurodéputée avait déclaré : "le chef de file n'est pas un maître d'école, il n'est pas là pour me donner des leçons de gaullisme."

Suite à cette décision, Nadine Morano a réagi sur son compte Twitter.

Lu sur France tv Infos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !