Mort de Rémi Fraisse: de nombreuses manifestations prévues aujourd'hui | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Mort de Rémi Fraisse: de nombreuses manifestations prévues aujourd'hui
©

Ca va chauffer

Mort de Rémi Fraisse: de nombreuses manifestations prévues aujourd'hui

Une vingtaine de rassemblements est prévue dans toute la France, près d'un mois après la mort de Rémi Fraisse, pour dénoncer les "violences policières".

La mobilisation ne flaiblit pas, après la mort de Rémi Fraisse, jeune écologiste tué le 26 octobre dans le Tarn par une grenade offensive, lors d'affrontements avec la police. Une nouvelle vague de manifestations contre les "violences policières" est prévue aujourd'hui dans toute la France.

La mobilisation a été lancée à l'initiative de comités opposés à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, neuf mois après la plus importante manifestation contre ce projet, le 22 février à Nantes. Mais cet appel à "reprendre la rue le 22 novembre" a été élargi à toute la France après le décès de Rémi Fraisse.

A Paris, un rassemblement est prévu Place de la Réunion, dans le 20ème arrondissement.

A Nantes, un défilé est prévu à partir de 14 heures. Les précédentes manifestations dans cette ville s'étaient finies dans la violence, rappelle-t-on.

Après trois samedis de manifestations, Toulouse aussi abrite cet après-midi un défilé à hauts risques, à 15h place Esquirol. L’appel a été relayé par plusieurs sites sur les réseaux sociaux, mais sans organisateurs clairement identifiés et elle n’a pas été déclarée en préfecture. Les formulations de l’appel - "la guerre contre le peuple est déclarée" ou "nous appelons les toulousaine.e.s  à crier leur rage jusqu’à ce que la peur change de camp", laissent craindre de nouveaux affrontements.

Un défilé est également prévu à Dijon, durant lequel "aucun débordement ne sera toléré", a indiqué la préfecture.

Lu dans Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !