Michael Schumacher : selon Gary Hartstein, nous n'aurons "plus jamais de bonnes nouvelles" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Michael Schumacher : selon Gary Hartstein, nous n'aurons "plus jamais de bonnes nouvelles"
©Michael Schumacher REUTERS/Vincenzo Pinto

Pessimisme

Michael Schumacher : selon Gary Hartstein, nous n'aurons "plus jamais de bonnes nouvelles"

Ce lundi, sur son blog, l'ancien délégué médical de la FIA s'est montré extrêmement pessimiste sur les chances de rétablissement de l'ex-pilote.

Cela fait désormais plus de cinq mois que Michael Schumacher est entre la vie et la mort. Hospitalisé à Grenoble après avoir été victime d'un accident de ski sur les pistes de Méribel, l'état de santé de l'ancien pilote allemand de Formule 1 n'a que très peu évolué et est donc toujours inquiétant. Les dernières nouvelles officielles données (il y a deux mois déjà) par sa porte-parole faisaient état de « petits progrès ». Elle avait notamment parlé de « moments de conscience et d'éveil ». Mais désormais, il ne faut semble-t-il, pas se faire trop d'illusion à son sujet.

En effet, selon Gary Hartstein, ancien médecin délégué à la Fédération internationale de l'automobile, le silence de la famille de Michael Schumacher est un signe qui ne trompe pas. «J'ai bien peur et j'en ai presque la certitude que nous n'aurons jamais de bonnes nouvelles concernant Michael Schumacher» écrit le docteur sur son blog, comme le relève Le Figaro.

Précisant qu'il ne disposait pas d'informations directes de l'entourage, le médecin explique toutefois  que «s'il y avait de bonnes nouvelles concernant Michael Schumacher, la famille l'aurait dit.» Chiffres à l'appui, Gary Hartstein assure qu'après six mois de coma, la santé de l'Allemand n'ira nécessairement pas en s'améliorant. Passé ce délai, selon lui, seule «un petite fraction des patients en état végétatif parviennent à reprendre conscience.»

Dès lors, toujours selon Le Figaro, l'ancien médecin de la F1 ne voit que deux issues pour le septuple champion du monde : le maintien en état végétatif ou la mort. En effet, plus de 6 mois après une tombée dans un coma, "seule une fraction minuscule de patients" se réveillent et "finissent par parler, marcher, s'habiller, etc" écrit le médecin, démontrant ses propos avec un graphique. Le temps joue donc contre Schumi.

lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !