Marseille : un vaste réseau de trafic de cigarettes démantelé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Marseille : un vaste réseau de trafic de cigarettes démantelé
©Reuters

Coup de filet

Marseille : un vaste réseau de trafic de cigarettes démantelé

Ce trafic pouvait rapporter 600 000 à 1 million d’euros par an à ses principaux organisateurs, avec un bénéfice de 10 à 15 euros par cartouche.

Le secrétaire d’État au Budget Christian Eckert a indiqué jeudi 24 novembre la mise en examen de 11 personnes après le démantèlement à Marseille d’un vaste réseau de trafic de cigarettes de contrebande, qui importait chaque mois sur des ferries plusieurs milliers de cartouches.

Selon le communiqué du secrétaire d’État, le trafic pouvait rapporter 600 000 à 1 million d’euros par an à ses principaux organisateurs, avec un bénéfice de 10 à 15 euros par cartouche. Christian Eckert évoque le démantèlement du "plus important réseau de trafiquants de tabac identifié agissant sur le port de Marseille".

"L’affaire débute le 13 mai 2016 suite au contrôle d’un individu par les douaniers de la direction régionale des douanes alors que, sur le port, il charge 150 cartouches de cigarettes en provenance du Maghreb dans sa voiture", précise également le communiqué. 

Le chef de ce réseau est un individu "responsable de l’importation de 5 000 à 7 500 cartouches de cigarettes de contrebande par mois. Il dispose d’un bras droit, de porteurs, de stockeurs et d’un individu qui joue le rôle de banquier. Il s’appuie aussi sur des marins de ferries chargés de l’importation illégale et sur plusieurs semi-grossistes pour la revente dans la région PACA", a détaillé le secrétaire d'État. 

>>>> À lire aussi : Drogue, cigarettes et autres denrées… Ces trafics vers l’Europe sur lesquels l’État islamique se repose pour continuer la guerre

Lu sur France Bleu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !