Marseille : nouveau règlement de comptes, un homme tué par balles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Marseille : nouveau règlement de comptes, un homme tué par balles
©

Sin City

Marseille : nouveau règlement de comptes, un homme tué par balles

Le corps d'un homme de 49 ans a été retrouvé criblé de balles dans le XVe arrondissement de Marseille, mercredi soir. Il s'agit du 7e règlement de comptes depuis le début de l'année dans la cité phocéenne.

Nouveau règlement de comptes à Marseille. Un de plus qui s'ajoute à une longue liste noire. Mercredi soir, un homme de 49 ans a été tué par balles dans les quartiers Nord de la ville. Il s'agit du 7e règlement de comptes depuis le début de l'année dans la cité phocéenne. Appelés peu après 22h15, les marins-pompiers ont découvert au rond-point de Foresta, dans le quartier Saint-Louis (XVe arrondissement) le corps de l'homme, criblé de treize balles, rapporte Le Point.

Selon le directeur départemental de la Sécurité Publique des Bouches-du-Rhône, l'homme, "a priori inconnu des services de police, circulait à vélo". "Il est clair qu'on ne peut pas exclure la piste du règlement de comptes même si ce soir, cela sort du schéma habituel" de ce type d'homicide, a-t-il indiqué à l'AFP. Selon une source proche de l'enquête, deux hommes en scooter lui auraient tiré dessus à l'aide d'un fusil de chasse, "de calibre 12 ou de chevrotine". 

Le dernier règlement de comptes survenu à Marseille a eu lieu dans la nuit du 15 au 16 mai : le corps d'un homme entièrement calciné dans une voiture brulée avait été retrouvé à Septème-les-Vallons, une commune proche de Marseille. Le 9 mai, un adolescent de 17 ans avait été criblé de balles dans les quartiers Nord de la ville.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !