L'eurodéputé Markus Ferber précise que Bruxelles pourrait prendre le contrôle du ministère des Finances en Italie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L'eurodéputé Markus Ferber précise que Bruxelles pourrait prendre le contrôle du ministère des Finances en Italie
©CHRISTOF STACHE / AFP

Menaces

L'eurodéputé Markus Ferber précise que Bruxelles pourrait prendre le contrôle du ministère des Finances en Italie

Un eurodéputé allemand a fait planer le doute que l'Union européenne puisse prendre le pouvoir des finances italiennes.

L'Europe pourrait prendre le contrôle des finances italiennes avec la formation du gouvernement des deux partis populistes (la Ligue et le Mouvement 5 étoiles), selon les propos d'un membre du Parlement européen de nationalité allemande. 

Markus Ferber a précisé que la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international pourrait "marcher sur Rome" en écho à la crise grecque.

Les craintes de l'Union européenne face au programme du gouvernement italien 

Cette menace pourrait être mise à exécution si les deux partis populistes italiens et les nouveaux ministres appliquaient le programme de réductions d'impôts et d'augmentation de la dépense. 
La Ligue et le Mouvement 5 étoiles ont fait de nombreuses promesses de campagne qui ont été vivement critiquées par la Commission européenne comme la mise en œuvre d'un revenu universel pour les plus démunis ou bien encore une "flat tax" de 15% entraînant des coûts impressionnants chaque année. 
L'eurodéputé Markus Ferber a indiqué que la pire situation envisagée suite à l'application de ces mesures pourrait être une faillite pure et simple de l'Italie. 
Markus Ferber s'est confié à la chaîne ZDF sur cette possible crise économique pour l'Italie :
"Alors la Troïka devra marcher sur Rome et prendre le contrôle du Trésor". 
La même Troïka avait renfloué la Grèce pendant la crise financière qui avait touché le pays entre 2009 et 2016. 
Lu sur Le Daily Mail

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

« Priorité à la croissance pour l’Italie en respectant les règles européennes... ou pas quand elles sont irrationnelles » : interview exclusive avec Alberto Bagnai, l’économiste de la Ligue"Les marchés vont apprendre aux Italiens à bien voter" : l'énorme embarras de la commission européenne “Moins de corruption” en Italie : Jean-Claude Juncker créé la polémique

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !