Malgré la brouille diplomatique, Emmanuel Macron et Giuseppe Conte se verront bien vendredi à Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Malgré la brouille diplomatique, Emmanuel Macron et Giuseppe Conte se verront bien vendredi à Paris
©IAN LANGSDON / POOL / AFP

Réchauffement

Malgré la brouille diplomatique, Emmanuel Macron et Giuseppe Conte se verront bien vendredi à Paris

Les deux dirigeants ont eu un entretien téléphonique mercredi soir, et le sort de "L’Aquarius" a notamment été évoqué.

Crise diplomatique, il y a. Mais les apparences sont visiblement sauves. Le président du Conseil italien Giuseppe Conte a confirmé la tenue de son entretien avec le président Emmanuel Macron vendredi à l'Elysée. D’après la présidence française, les deux dirigeants ont eu un entretien téléphonique mercredi soir, et le sort de l’Aquarius a notamment été évoqué. Le chef de l’Etat français avait dénoncé le "cynisme et l'irresponsabilité" du gouvernement italien sur la question de ce navire. L'ambassadeur de France à Rome avait été convoqué par le ministre italien des Affaires étrangères et Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur, a exigé des "excuses" de Paris.

"Le Président de la République a souligné qu’il n’avait tenu aucun propos visant à offenser l’Italie et le peuple italien. Le Président de la République et le Président du Conseil ont confirmé l’engagement de la France et de l’Italie à organiser les secours dans le cadre des règles de protection humanitaire des personnes en danger" a souligné l’Elysée dans un communiqué.

Sur Europe 1, la ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau a précisé que "la conversation a été cordiale". Et d’ajouter : On a besoin de se parler avec l'Italie, c'est un grand partenaire, c'est un grand voisin.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !