Loïc Rémy : libération sous caution du footballeur par la police londonienne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Loïc Rémy a été libéré sous caution ce jeudi.
Loïc Rémy a été libéré sous caution ce jeudi.
©Reuters

Suite

Loïc Rémy : libération sous caution du footballeur par la police londonienne

La BBC a indiqué que l'attaquant international français a été arrêté mercredi dans une affaire de viol collectif.

L'affaire Loïc Rémy se poursuit. La chaîne de télévision britannique BBC révèle en effet que l'attaquant international français des Queens Park Rangers a été libéré sous caution par la police londonienne ce jeudi.

Pour rappel, la même BBC a révélé mercredi que Loïc Rémy avait été arrêté dans la matinée de mercredi dans une affaire de viol collectif.

Le média britannique avait précisé que deux autres hommes suspectés dans cette affaire de viol, qui seraient un cousin et un ami du footballeur, avaient également été interpellés et et entendus dans un commissariat de l'ouest de la capitale anglaise.

L'avant-centre des Bleus ainsi que les deux hommes ont été questionnés par les forces de l'ordre britanniques suite à la plainte d'une femme de 34 ans. La jeune femme avait expliqué que lors d'une visite à l'appartement de Loïc Rémy le 6 mai dernier, elle serait tombée inconsciente après avoir bu un verre avant de se réveiller nue le lendemain matin en présence des trois individus.

Sans donner le nom du footballeur âgé de 26 ans ayant rejoint les Queens Park Rangers au mois de janvier dernier, un porte-parole de la police de Londres avait indiqué mercredi que "dans la matinée du mercredi 15 mai, trois hommes âgés de 26, 23 et 22 ans ont été arrêtés à Fulham, soupçonnés de viol" précisant qu'"ils demeurent détenus dans un poste de police de l'ouest de Londres". La police avait également précisé que l'enquête porte "sur une accusation de viol qui s'est produit le 6 mai dans l'ouest de Londres. La victime affirme avoir été violée par trois hommes".

Loïc Rémy a déjà été sous les feux des projecteurs au mois de décembre dernier quand une femme de Toulon l'a accusé d'être le père de son enfant alors âgé de trois mois.

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !