Livret A : son taux pourrait être revu à la baisse début août | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Livret A : son taux pourrait être revu à la baisse début août
©

Ca va encore changer

Livret A : son taux pourrait être revu à la baisse début août

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a estimé vendredi sur LCI qu'il y aurait probablement "un nouveau mouvement" sur le taux du Livret A cet été.

Les Français apprécient le Livret A. Pour le vérifier, il suffit de se pencher sur les chiffres. Et ceux-ci sont éloquents. Par exemple, le Livret A a enregistré en 2012 une collecte nette (dépôts moins retraits) record de 28,16 milliards d'euros. Alors quand il est décidé de faire évoluer son taux (à la hausse comme à la baisse), les Français se tiennent informés. Et malheureusement, il semblerait qu'une baisse soit prévue pour cet été. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre ce vendredi le gouverneur de la Banque de France (BdF). En effet, Christian Noyer a estimé sur LCI qu'il y aurait probablement "un nouveau mouvement" sur le taux du Livret A cet été.

Interrogé sur une éventuelle baisse du taux du Livret A, il a ainsi répondu : "On verra ce que seront les chiffres de l'inflation, mais probablement, logiquement, on devrait avoir sans doute un nouveau mouvement", ajoutant toutefois qu'il était "trop tôt pour en parler". Actuellement à 1,75%, le taux du livret d'épargne pourrait être revu à la baisse début août si l'inflation restait modérée (+0,8% sur un an en mai), selon la formule de calcul prévue par la loi. "A chaque fois que le taux du livret A baisse parce que l'inflation baissait, j'ai expliqué que c'était bon pour l'économie et le refinancement à travers le système bancaire", a fait valoir Christian Noyer sur la chaîne d'information.

Interrogé sur les dernières prévisions de croissance de l'Insee, le gouverneur a estimé que "l'environnement semble commencer à s'améliorer", même si "ce n'est pas certain" que l'on puisse éviter la récession en 2013. Pour rappel, l'Insee prévoit que le produit intérieur brut (PIB), après avoir reculé de 0,2% par trimestre fin 2012 et début 2013, rebondira de 0,2% au deuxième trimestre par rapport au précédent, stagnera au troisième et augmentera encore légèrement de 0,1% au dernier.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !