Livret A : Jouyet évoque un taux compris entre 1% et 1,25% | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Livret A : Jouyet évoque un taux compris entre 1% et 1,25%
©

Pessimisme ambiant

Livret A : Jouyet évoque un taux compris entre 1% et 1,25%

Dans un entretien au JDD, le directeur général de la Caisse des dépôts juge toutefois politiquement délicat d'abaisser cette rémunération du Livret A sous la barre des 1,5%.

Le taux du Livret A va-t-il être réévalué ? Depuis quelques semaines, les rumeurs les plus folles circulent à ce sujet. Par exemple, le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, confirmait  fin juin la probabilité d'une baisse du taux de rémunération de celui-ci pour la fin du mois d'août. Il promettait qu'elle serait limitée afin de préserver l'attractivité de ce livret d'épargne défiscalisé. Ce dimanche, dans un entretien au JDD, c'est Jean-Pierre Jouyet qui évoque le sujet. Et pour le directeur général de la Caisse des dépôts juge politiquement délicat d'abaisser la rémunération du Livret A, actuellement fixée à 1,75%, sous la barre des 1,5%.

"Politiquement, on peut considérer qu'il ne faudrait pas baisser le taux au-dessous des 1,50%", déclare-t-il en rappelant que c'est "à l'Etat et à la Banque de France d'en décidermais moins l'épargne est rémunérée, et donc moins elle est coûteuse pour la Caisse des dépôts, plus les offices HLM à qui nous prêtons s'y retrouvent".". "Mais si l'on raisonne de façon mécanique", ajoute-t-il, "on devrait descendre entre 1% et 1,25%".

Le gouverneur de la Banque de France (BdF) Christian Noyer a estimé de son côté en juin qu'il y aurait "probablement un nouveau mouvement" à la baisse sur le taux du Livret A cet été. Le taux du livret d'épargne pourrait être revu à la baisse début août si l'inflation restait modérée, selon la formule de calcul prévue par la loi.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !