En Libye, l'Etat islamique et les groupes affiliés à Al-Qaïda s'affrontent à la manière de "Game of Thrones" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'Etat islamique décapite 21 coptes égyptiens sur une plage de Libye en février 2015
L'Etat islamique décapite 21 coptes égyptiens sur une plage de Libye en février 2015
©

Winter is coming en Libye

En Libye, l'Etat islamique et les groupes affiliés à Al-Qaïda s'affrontent à la manière de "Game of Thrones"

Un chef de l'EI a été capturé par les membres d'un groupe djihadiste affilié à Al-Qaida. Ces derniers l'ont obligé à défiler nu dans le port libyen de Derna.

Les services secrets américains prennent très au sérieux les informations transmises au Dailymail par des sources anonymes rapportant les récents évènements dans le port Libyen de Derna. Après la capture d'un chef de l'Etat Islamique par un groupe lié à Al-Qaida, ce dernier a contraint le responsable à défiler dans la rue "à la manière de Cersei Lannister", en référence à la reine-mère Cersei dans la série américaine "Game of Thrones". Dans la saison finale, Cersei est en effet forcée de marcher nue dans les rues devant la foule exaltée pour pardonner ses péchés.

Des groupes djihadistes liés à Al-Qaida se sont ainsi livrés à cette mise en scène scabreuse afin de reprendre le contrôle d'un port tombé aux mains de l'Etat islamique en Libye. Les groupes affiliés à Al-Qaida reprennent intégralement les codes de communication de l'EI et menacent la population locale, tentée de rejoindre les troupes de l'EI. 

Les vidéos  d'exécutions publiques sont fondamentales dans la communication du califat islamique et les groupes affiliés à Al-Qaida s'en inspirent fortement. En février dernier, ISIS publiait une vidéo de la décapitation de 21 coptes sur une plage libyenne, tous ayant le regard tourné vers la mer, ce qui signifiait implicitement "Nous allons maintenant conquérir Rome".

L'Etat islamique en Libye constitue une menace majeure pour les Occidentaux mais la guerre interne avec les groupes affiliés à Al-Qaida pourrait affaiblir leur progression dans un pays en proie au chaos. L'administration Obama tente de reprendre le contrôle mais refuse pour le moment une intervention militaire en Libye jugée très difficile à mettre en œuvre. 

Lu sur Thedailybeast.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !