Libye : un gouvernement d'union nationale sera proposé d'ici 10 jours | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un responsable politique explique que 89 des 104 députés présents ont décidé de ne pas accorder leur confiance à ce gouvernement.
Un responsable politique explique que 89 des 104 députés présents ont décidé de ne pas accorder leur confiance à ce gouvernement.
©

Instabilité

Libye : un gouvernement d'union nationale sera proposé d'ici 10 jours

La communauté internationale espère que la formation de ce gouvernement permettra de combattre plus activement la menace du groupe Etat islamique dans le pays.

Un responsable politique libyen a annoncé ce mardi qu'un nouveau gouvernement d'union nationale sera proposé dans un délai de dix jours, après le rejet par le Parlement reconnu d'un premier gouvernement qui comptait trop de ministres. 

"A la demande du Parlement, (le Premier ministre désigné) Fayez el-Sarraj proposera une formation plus restreinte du gouvernement d'union nationale", a expliqué Fathi Ben-Issa, conseiller de ce gouvernement, cité par l'AFP. 

Lundi 25 janvier, le Parlement (situé à Tobrouk), a décidé de ne pas accorder sa confiance au gouvernement de 32 ministres qui aspirait à diriger le pays, dont la situation d'instabilité a viré au chaos depuis la fin au régime de Mouammar Kadhafi il y a 5 ans. Un responsable politique explique que 89 des 104 députés présents ont décidé de ne pas accorder leur confiance à ce gouvernement. 

Dans le cadre de l'accord politique signé en décembre au Maroc sous l'égide de l'ONU, la communauté internationale espère que la formation de ce gouvernement permettra de combattre plus activement la menace du groupe Etat islamique dans le pays. 

 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !