Les services de renseignement américains révèlent qu’ils ne peuvent résoudre la question des origines de la pandémie de Covid-19 sans l’aide de la Chine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Une photographie du marché de Wuhan, en Chine, là où les premiers cas de Covid-19 ont été recensés.
Une photographie du marché de Wuhan, en Chine, là où les premiers cas de Covid-19 ont été recensés.
©HECTOR RETAMAL / AFP

Pékin - Washington

Les services de renseignement américains révèlent qu’ils ne peuvent résoudre la question des origines de la pandémie de Covid-19 sans l’aide de la Chine

Les services de renseignement américains ne pensent pas pouvoir résoudre le débat sur la question des origines du Covid-19 (notamment sur la piste d’un éventuel incident de laboratoire), sans obtenir plus d'informations de la part des autorités chinoises, selon des informations de Reuters.

Les responsables américains des services de renseignement ont déclaré que seule la Chine peut aider à résoudre les questions sur les véritables origines du Sars-Cov-2, selon des informations de Reuters :

« La coopération de la Chine serait très probablement nécessaire pour parvenir à une évaluation concluante des origines du COVID-19 ».

Le président Joe Biden a reçu cette semaine un rapport confidentiel des services de renseignement. Joe Biden a précisé que les Etats-Unis continueront de faire pression sur la Chine pour obtenir des réponses :

« Des informations critiques sur les origines de cette pandémie existent en République populaire de Chine, mais depuis le début, les responsables gouvernementaux chinois se sont efforcés d'empêcher les enquêteurs internationaux et les membres de la communauté mondiale de la santé publique d'y accéder », selon le communiqué de Joe Biden après la publication du rapport.

L'ambassade de Chine à Washington a publié un communiqué précisant que le rapport affirmait « à tort » que la Chine continuait d'entraver l'enquête et que ce « rapport fabriqué par les services de renseignement américain n'est pas scientifiquement crédible. (…) La recherche de l'origine est une question de science ; elle ne devrait et ne peut être laissée qu'aux scientifiques, et non aux experts du renseignement ».

L'ambassade de Chine à Washington a accusé le rapport de viser à « faire de la Chine un bouc émissaire », une approche qui « perturberait et saboterait la coopération internationale sur la recherche de l'origine et la lutte contre la pandémie ».

Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !