Les prothèses PIP ne sont pas cancérigènes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Les prothèses PIP ne sont pas cancérigènes
©

Ouf !

Les prothèses PIP ne sont pas cancérigènes

C'est ce que révèle une étude du service de santé publique britannique publiée ce lundi.

Les implants mammaires PIP, remplis d'un gel de silicone "frelaté", seraient inoffensifs pour la santé, en dépit de leur taux de rupture deux fois plus élevé que celui des autres marques. C'est ce que révèle une étude du service de santé publique britannique (NHS) publiée ce lundi. Cette dernière a porté sur 240 000 implants de différentes marques placés sur 130 000 femmes en Angleterre.

Selon les experts qui ont mené l'étude, quoique les prothèses PIP présentent 15 à 30 % de risque de se déchirer au bout de dix ans d'utilisation (contre 10 à 14% pour les autres marques sur la même période), elles renferment des composants qui ne sont ni toxiques, ni cancérigènes.

"Les multiples tests réalisés (...) ont montré que ces implants ne sont pas toxiques et ne présentent pas de risques à long terme pour la santé des femmes", a jugé le Pr Bruce Keogh, qui a dirigé cette étude. Ces implants sont toutefois "d'une qualité inférieure à celle des autres implants" et sont "plus susceptibles de se rompre", a-t-il ajouté.

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !