Les dictionnaires Larousse et Petit Robert se mettent à la mode avec les nouveaux mots "Selfie", "Beuh" et "Mémériser" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Les dictionnaires Larousse et Petit Robert se mettent à la mode avec les nouveaux mots "Selfie", "Beuh" et "Mémériser"
©DR

La langue française va "prendre cher"

Les dictionnaires Larousse et Petit Robert se mettent à la mode avec les nouveaux mots "Selfie", "Beuh" et "Mémériser"

Etre un "Bolos" "tendu du string" est désormais un terme issu de la langue française

Le Petit Larousse poursuit son actualisation et fête ses 160 ans d'existence en ajoutant à ses pages près de 150 nouveaux mots et nouvelles expressions ainsi que 50 personnalités telles que Pierre Richard, Bernard-Henry Lévy, Lynda Lemay ou encore Kiraz. Dans cette version 2016, en vente dès le 28 mai prochain, les mots "Glamouriser", "Selfie", "Bolos", "Mémériser" ou "Tuto" trouvent leur légitimé dans la langue française. Pour le Petit Larousse, un "Bolos", terme bien connu des jeunes, est défini comme étant "une personne peu naïve ou peu courageuse, ou complétement ridicule, voire stupide. Le dictionnaire cite l'exemple suivant : "Tu nous as lâchés au dernier moment, t’es qu’un bolos !"

Le mot "Mémériser", très utilisé par l'animatrice Cristina Cordula, décrit une "allure de mémère" chez une femme, une allure qui la vieillie. Mais le Larousse n'est pas le seul à se mettre à la mode en légitimant la mutation de la langue française, le Petit Robert accueille lui aussi de nouveaux arrivants et pas de moindres, puisque celui-ci donne un sens à des termes familiers tels que "Beuh" et "Baltringue". De même que les expressions "Prendre cher", signifiant "ne pas être ménagé", "Maquillée comme un camion", désignant une "femme trop maquillée" ou "Tendu comme un string" signifiant d'une personne qu'elle est "très à cran" font aujourd'hui partie intégrante de la langue française . Le Petit Robert donne également un sens à "Zadistes", appellation très prisée des médias pour surnommer les militants dans les ZAD (zones à défendre).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !