Les députés votent l'interdiction du sac en plastique... mais son alternative est plus polluante | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Les députés votent l'interdiction du sac en plastique... mais son alternative est plus polluante
©

Oups

Les députés votent l'interdiction du sac en plastique... mais son alternative est plus polluante

L'Assemblée nationale a voté la nuit dernière l'interdiction des sacs en plastique à usage unique. Mais les sacs cabas sont encore plus polluants, selon une étude britannique.

Les députés ont voté cette nuit, entre autres, l'interdiction de la vaisselle jetable et la création d'un "chèque énergie" pour les ménages modestes, ainsi qu'une réduction de 50% de notre consommation énergétique d'ici 2050.

Autre mesure symbole : l'interdiction des sacs plastiques à usage unique, à l'image de ce qui a été voté fin août en Californir.

L'initiative est louable : après tout, on utilise chaque année "5 milliards de sacs de caisse en matière plastique à usage unique" et "12 milliards de sacs dits "fruits et légumes" encore distribués dans les commerces". Ces sacs, issus du pétrole, finissent souvent à l'incinérateur, ou pire, dans la nature, où ils peuvent tuer les animaux qui les ingèrent par mégarde.

Mais le problème, c'est que les alternatives sont loin d'être si intéressantes que cela. Le sac en papier, par exemple, a une durée de vie encore plus courte que celui en plastique : moins résistant, pas étanche, difficile à fermer, il part souvent directement à la poubelle. Celui en plastique peut, lui, être utilisé en tant que poubelle, justement.

Il convient aussi de prendre en compte l'impact de leur production. Or, une étude de l’Agence britannique pour l’Environnement, dénichée par Slate, indiquait en 2011 : "Les sacs en papier, en polyéthylène basse densité [matériau de nos sacs poubelle classiques], en polypropylène non-tissé ou en coton devraient être réutilisés respectivement 3, 4, 11 et 131 fois pour s’assurer que leur impact potentiel sur le réchauffement climatique est moindre que celui des sacs plastique non-réutilisés."

La conclusion de l’Agence britannique pour l’Environnement est sans appel, rappelle Slate : "La réutilisation [des sacs plastique à usage unique] en sacs poubelle est beaucoup plus avantageuse que leur recyclage."

Lu sur Slate

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !